Financement.

 

Quelque soit ton profil, deux options s’offrent d’emblée à toi :

1/Tu peux auto-financer le coût de la formation (nous aménageons les conditions de paiement, en te permettant de régler en 3 fois)

2/Tu peux solliciter un prêt auprès d’une banque. Quelle que soit l’issue de la formation, le coût de la formation pourra être remboursé sans mal, si l’on considère que les mensualités seront de l’ordre d’une centaine d’euros.

 

Tu es
salarié.

 

Tu as envie de développer des compétences en lien avec l’innovation, d’utiliser de nouvelles méthodes de travail directement inspirées du design thinking pour évoluer dans ton métier, où en changer !

3 options s’offrent à toi :

Tu es en CDI ? Tu peux utiliser ton compte personnel de formation (CPF). C’est est le droit à l’évolution professionnelle dont tu disposes durant toute ta vie active, qui se concrétise par un nombre d’heures mobilisable pour suivre une formation. Tu disposes d’un crédit d’heures qui augmente au fil des années.

Plus pertinent encore si tu es en CDI. Tu prends un congé Individuel de formation (CIF) pour te qualifier, évoluer ou te reconvertir. C’est le plus approprié pour Safari Camp. Le CIF est ouvert sous conditions. Il est accordé sur demande à l’employeur. Tu es rémunéré pendant toute la durée de la formation. Attention, il faut prévoir 3-4 mois en moyenne de délai de traitement du dossier.

Tu es (ou étais) en CDD ? Tu prends un congé Individuel de formation...CDD (CIF CDD). Pour être éligible, accroche toi !  il faut :

  • avoir accompli le dernier CDD dans un établissement privé relevant du Fongecif (régional)

  • Justifier de 24 mois d’activité professionnelle dans les 5 dernières années, dont 4 mois en CDD, consécutifs ou non, dans les 12 derniers mois

  • Commencer ta formation dans les 12 mois suivant le CDD ayant ouvert les droits. La formation peut être suivie avant le terme du CDD.

  • A qui parler ? Ton employeur / FONGECIF

  • Pour tout savoir : http://www.accecif.fr/cif-cdd.html


Tu es à Pole emploi.

 

Tu viens de quitter ton emploi et tu souhaites acquérir les compétences que recherchent le plus les entreprises (savoir innover !), sur un marché qui te parle.

5 options s’offrent à toi :

1/Ton compte personnel de formation (CPF) peut te permettre de couvrir la formation. Tu l’as alimenté durant ta période d’activité.

2/Ton précédent poste était un CDD ? Tu prends un congé Individuel de formation (CIF CDD). Pour être éligible, accroche toi !  il faut :

  • avoir accompli le dernier CDD dans un établissement privé relevant du Fongecif (régional)

  • Justifier de 24 mois d’activité professionnelle dans les 5 dernières années, dont 4 mois en CDD, consécutifs ou non, dans les 12 derniers mois

  • Commencer ta formation dans les 12 mois suivant le CDD ayant ouvert les droits. La formation peut être suivie avant le terme du CDD.

  • A qui parler ? employeur / FONGECIF

  • Pour tout savoir http://www.accecif.fr/cif-cdd.html

3/Tu fais de l’intérim ? Tu peux déposer une demande d’autorisation d’absence en cours de mission ou dans un délai maximum de 3 mois après votre dernier jour de mission + avoir l’ancienneté nécessaire – totaliser 1 600 heures dans le travail temporaire au cours des 18 derniers mois, dont 600 heures dans l’entreprise de travail temporaire (ETT) qui signe votre autorisation d’absence.

4/Tu utilises l’Aide individuelle à la formation (AIF) pour compléter les aides des collectivités territoriales, des Opca ou des Opacif. Pour en bénéficier, il faut être demandeur d’emploi ou en CRP (Convention de Reclassement Personnalisé), CTP (Contrat de transition professionnel) ou CSP (contrat sécurisation professionnelle).

5/Tu as déjà un travail en vue, en lien avec l’enfance et qui requiert des compétences en terme d’innovation ? L’entreprise peut être intéressée que tu acquières ces compétences avant de prendre tes fonctions. Une disposition existe, qui le permet facilement, c’est la “préparation opérationnelle à l’emploi individuelle (POEI)”. La POE individuelle permet de suivre une formation pour acquérir les compétences nécessaires à une offre déposée par une entreprise auprès de Pôle Emploi. A l’issue de cette formation et si le niveau requis est atteint, ton employeur est tenu de t’embaucher. Durant la formation, tu as le statut de stagiaire de la formation professionnelle et es rémunéré à ce titre. Ce financement peut être complété par l’Opca dont l’entreprise relève et, sous conditions, du FPSPP (Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels).


Tu es entrepreneur.


 

Tu es en quête d’aventures entrepreneuriales qui te parlent.

Tu veux à la fois apprendre et construire. Économiser du temps et de l’argent, sans risquer de tâtonner trop longtemps.

Rencontrer d’autres entrepreneurs qui s’intéressent comme toi au secteur de l’enfance Partager avec eux tes questions et tes envies.

4 options s’offrent à toi :

1/ Tu choisis de percevoir l’aide à la reprise et à la création d’entreprise (Arce) versée par Pôle emploi – cela représente 45 % du reliquat des droits à l’assurance chômage qui te restent à percevoir – versement en 2 fois (une moitié après l’obtention, l’autre 6 mois après la date de création/reprise de l’entreprise)

2/ Tu es handicapé ? Tu es éligible à l’aide à la création d’entreprise par des demandeurs d’emploi handicapés de l’Agefiph sous forme de subvention – Montant : 5 000 € maximum versés en complément d’un apport minimum de 1 500 – Conditions : être demandeur d’emploi handicapé et détenir plus de 50 % du capital de l’entreprise créée (ou reprise)

3- Tu optes pour un crédits solidaires accordés par l’Adie, la Nef ou les caisses solidaires en lien avec des prêts d’honneur à taux zéro – Montant : jusqu’à 10 000 € – Durée : 4 ans pour le microcrédit, 5 ans pour le prêt d’honneur

4- Tu as déjà une idée en tête et souhaites la développer avec nous ? Tu peux solliciter une aide à la création d’entreprise innovante de Bpifrance sous forme d’une subvention destinée à financer les dépenses de validation du projet (conception du projet, étude de faisabilité, recherche de partenaires, etc.) – Montant : 30 000 € maximum

 

Tu es étudiant.

 

Tu as déjà quelques diplômes, ou presque aucun mais une sérieusement envie de devenir entrepreneur.

Tu as des envies ou d’idées pour créer des services qui s’adressent aux jeunes.

Tu veux à la fois apprendre et construire. Gagner du temps et de l’argent, sans risquer de tâtonner trop longtemps.

Nous souhaitons offrir des bourses, qui seront attribuées selon ton quotient ta situation familiale.